Une pensée pour le 29 novembre

Tout m’a été confié par mon Père ; personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.

Luc 10, 21-24

« Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez », entendent les disciples de Jésus.

Plus tard, ils proclameront à leur tour le Ressuscité, avec l’audace et la force données par l’Esprit.

« Nous l’avons contemplé, écrira le disciple que Jésus aimait, de nos yeux… »

Tel est le fondement de notre foi, léguée par les apôtres.

Evidemment, les incrédules de ce monde sont libres de tout réfuter en bloc :

« Nous n’avons rien vu, nous ! »… ou bien : « La science ne démontre rien de tel ».

Aux Thomas de ce monde, Jésus répond :

« Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru ».

Pour atteindre cette béatitude, et y enraciner un acte adulte de foi, rien de tel… qu’un cœur d’enfant. Nous l’avons tous quelque part dans les tréfonds de notre conscience.

Il peut être blessé par la vie, oublié, ignoré, mais il est toujours vivant, toujours présent.

Il est là, et il exulte de joie.

La foi en Dieu n’est pas un savoir, comme en chimie ou en mathématiques…

La foi reste un chemin, disait quelqu’un de connu.

therese-as-a-child

 

Anunțuri

Autor: agnesD

Cineva care cauta, cerceteaza, si doreste sa transmita lucruri care-i par valoroase. Din lipsa de timp pentru a traduce si rezuma, pun în acest blog texte în româna, franceza si engleza.

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s