Homélie pour le 13e dimanche T.O. (A) — Spiritualité 2000

Au Québec, nous venons de fêter la St-Jean. Nous sommes encore un peu dans la fête. Le rapprochement entre saint Jean Baptiste et la Fête nationale des Québécois donne à penser qu’à l’origine la dimension religieuse donnait le ton et son sens à nos réjouissances du 24 juin. Pourtant, de nos jours, l’événement n’a plus…

via Homélie pour le 13e dimanche T.O. (A) — Spiritualité 2000

Daruieste — Prea târziu te-am iubit…

Cât de luminoasă ne face ziua cuvântul Domnului care strigă ființei noastre: „Nu uita: Dumnezeu îl iubeşte pe cel care dă cu bucurie!” (cf. 2Cor 9,7). Vedem astfel că, în această lună dedicată inimii preasfinte, revine chemarea Domnului de a ne lepăda de zgârcenie, de lăcomie și de orice altă formă de avariție, și de […]

via Nu oferi doar din ceea ce ai, ci dăruiește din ceea ce ești — Prea târziu te-am iubit…

Homélie pour la fête de la Sainte Trinité — Spiritualité 2000

On raconte que S. Augustin, évêque d’Hippone en Afrique du Nord, se promenait un jour en méditant sur le bord d’une plage. Il voit un jeune garçon en train de puiser de l’eau dans la mer avec une petite chaudière pour la jeter dans un trou creusé dans le sable. Étonné l’évêque demande à l’enfant :

via Homélie pour la fête de la Sainte Trinité — Spiritualité 2000

Putregaiul din suflet — Prea târziu te-am iubit…

„Taina regelui e bine să o ţii ascunsă, dar faptele lui Dumnezeu să le faci cunoscute şi să dai mărturie cu cinste” (Tob 12,7). Cu adevărat fiecare om are „taine” pe care trebuie să le împărtășească doar lui Dumnezeu și părintelui spiritual. Însă faptele lui Dumnezeu, ceea ce el a făcut și face în viața […]

via Putregaiul din sufletul celor care „devorează avutul văduvelor şi se prefac că se roagă îndelung” — Prea târziu te-am iubit…

Il nous prépare une place

cene-ravennes-600x407

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 14,1-12. 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.
Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : “Je pars vous préparer une place” ?
Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi.
Pour aller où je vais, vous savez le chemin. »
Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. »
Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. »
Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. »
Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ?
Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres.
Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes.
Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père. »

COMMENTAIRE du fr J. Marcotte, o.p., Montréal

Il y a quelques années, je participais au conventum des anciens du Petit-Séminaire de Québec, avec les confrères de ma promotion. Il faisait bon nous retrouver dans une ambiance décontractée, toute à l’amitié. C’était le bonheur ému de nous revoir. Après le va-et-vient du début où chacun prend un peu contact avec tout le monde, est venu le temps de passer à table pour le repas. En entrant dans la salle du repas, j’ai eu ce pincement au cœur, inévitable : avec qui allais-je me retrouver pour ce moment prolongé de nos retrouvailles? Mon inquiétude s’est rapidement dissipée. En effet un couple là-bas m’avait gardé une place. C’était mon grand ami d’autrefois et son épouse, avec d’autres, bien sûr. Je ne pouvais désirer mieux. Une telle prévenance, ça vous fait votre soirée!

C’est un peu ce que le Seigneur fait pour nous aujourd’hui. Il nous invite à table dans la demeure de son Père, pour que nous soyons bienvenus avec lui, dans la confiance et l’intimité, pour un bonheur immense. Et lui-même, Jésus, nous explique ce qui se passe : comment nous en sommes venus à ce grand accomplissement. Il nous a lui-même préparé une place. Il nous attend. Il est heureux d’être avec nous. Pour nous il a donné sa vie. Cette vie que le Père lui redonne maintenant. Ressuscité d’entre les morts, il nous fait éternellement le don de cette vie. Le Père est en parfaite communion avec son Fils pour cette œuvre de puissance et de miséricorde qui nous concerne tous alors que nous sommes si fragiles.

Nous vivons désormais sous l’influence de Pâques, avec l’énergie du Ressuscité. Nous n’avons pas fini de mesurer l’impact universel de cette grande merveille. Nous avons part à la victoire du Christ, qui nous mène avec lui vers une terre nouvelle, dans la demeure de paix, l’héritage promis depuis si longtemps. Nous habitons déjà par la foi ce monde nouveau devenu dans le Christ Jésus la réalité du Royaume de Dieu en train d’advenir.

Tout cela nous le devons au Seigneur Jésus, notre frère et sauveur. Il est lui-même Chemin qui nous introduit chez son Père. Il est la Vérité de notre espérance. Il est la Vie promise. L’œuvre du Père se réalise totalement en lui et par lui. Disons-le encore : c’est l’œuvre de Pâques, notre Exode véritable, notre liberté acquise dans le Christ.

Au livre des Actes des Apôtres, en 1ère lecture, nous avons vu comment la première communauté de Jérusalem vivait cette foi au Christ avec le vent dans les voiles. Dans la charité et avec sagesse, elle assume ses responsabilités et procède aux aménagements nécessaires. Participer à la table de Dieu, connaître la vie du Royaume, ce n’est pas être passif. C’est une mise en œuvre incessante, dans la mouvance de l’Esprit, sous l’autorité des apôtres, pour que les charismes et les services trouvent leur fonction et leurs lieux d’application pour le bien de chacun et chacune, le bien de toute la communauté.

Par ailleurs, en deuxième lecture, la 1ière Lettre de Pierre, nous l’a bien rappelé : nous avons tous qualité de véritable « pierre vivante » pour devenir partie prenante du Temple spirituel à bâtir, où Dieu pourra accepter nos offrandes à cause du Christ Jésus. Voilà aussi notre appel!

En cette eucharistie prenons place à table. Une place que le Seigneur lui-même nous a préparée. Chacune, chacun est attendu, privilégié de pouvoir se tenir dans l’amitié de son Seigneur, joyeux de sa présence, heureux d’avoir part avec tous les siens à sa vie de ressuscité.

 

„Catéchèse fondamentale”

Nous  aurions  sans  doute  bien  aimé  nous  trouver  sur  le  chemin  d’Emmaüs  pour   écouter  Jésus  récapituler  toute  l’histoire  biblique  pour  en  montrer  le  fil  rouge.   Pour  les  deux  hommes,  il  y  a  un  avant  et  un  après  cette  rencontre.  Ils  vivent  un   retournement  complet  de  situation.  Ce  qui  se  présentait  comme  une   catastrophe  devient  la  clé  de  lecture  d’un  événement  qui  ouvre  tellement  de   possibles  que  la  route  s’en  trouve  bouleversée:  inversée.  La  mort  de  Jésus  est   l’événement  par  lequel  l’Ecriture  se  trouve  accomplie,  et  la  vie  définitivement   ouverte  à  la  puissance  du  Ressuscité.      

En  réalité,  l’expérience  d’Emmaüs  nous  arrive  symboliquement  à  chaque  fois   que  nous  célébrons  l’eucharistie.  C’est  véritablement  le  lieu  où  Jésus  nous   rejoint  sur  notre  chemin  de  vie  avec  tout  ce  dont  nous  sommes  chargés.  

Jésus   vient  et  marche  avec  nous.  L’eucharistie  n’est  pas  un  moment  d’arrêt  mais  une   marche  au  cours  de  laquelle  Jésus  vient  nous  emboîter  le  pas  pour  nous   écouter  et  relier  son  histoire  à  la  nôtre.  Il  vient  embrasser  notre  histoire  par  la   sienne.  Pour  les  pèlerins  d’Emmaüs,  la  tristesse  et  les  espoirs  déçus  se  sont   effacés  pour  laisser  place  à  la  confiance  et  à  la  joie.  Les  coeurs  se  sont  mis  à   rêver,  à  vibrer,  à  voir  le  chemin  autrement,  à  faire  face  à  la  vie.  Le  Christ   Ressuscité  vient  ainsi  réactualiser  notre  désir  de  vie  et  notre  capacité  à  le   partager.       Le  Christ  est  mort  mais  il  est  ressuscité.  De  même  pour  nous:  nous  avons  à   mourir  à  une  manière  de  voir  les  choses  pour  entrer  dans  un  autre  récit  qui   ressuscite  nos  énergies  et  nous  renvoie,  pacifiés  et  brûlants,  partager  à  d’autres   cette  histoire.      

Marie-­‐Dominique  Minassian      

Évangile  selon  saint  Luc  (Lc  24,  13-­‐35)    

(…)  Quand  ils  approchèrent  du  village  où  ils  se  rendaient,  Jésus  fit  semblant  d’aller  plus   loin.  Mais  ils  s’efforcèrent  de  le  retenir  :  «  Reste  avec  nous,  car  le  soir  approche  et  déjà   le  jour  baisse.  »  Il  entra  donc  pour  rester  avec  eux.  Quand  il  fut  à  table  avec  eux,  ayant   pris  le  pain,  il  prononça  la  bénédiction  et,  l’ayant  rompu,  il  le  leur  donna.  Alors  leurs   yeux  s’ouvrirent,  et  ils  le  reconnurent,  mais  il  disparut  à  leurs  regards.  Ils  se  dirent  l’un   à  l’autre  :  «  Notre  cœur  n’était-­‐il  pas  brûlant  en  nous,  tandis  qu’il  nous  parlait  sur  la   route  et  nous  ouvrait  les  Écritures  ?  »  À  l’instant  même,  ils  se  levèrent  et  retournèrent   à  Jérusalem.  Ils  y  trouvèrent  réunis  les  onze  Apôtres  et  leurs  compagnons,  qui  leur   dirent  :  «  Le  Seigneur  est  réellement  ressuscité  :  il  est  apparu  à  Simon-­‐Pierre.  »  À  leur   tour,  ils  racontaient  ce  qui  s’était  passé  sur  la  route,  et  comment  le  Seigneur  s’était  fait   reconnaître  par  eux  à  la  fraction  du  pain.    

Jesus and the two disciples on the Road to Emmaus, by Duccio, 1308-1311,

Museo dell’Opera del Duomo, Siena.Résultat de recherche d'images pour